Sécurité

L'équipement du randonneur

Le sac à dos du randonneur

Quelque soit sa contenance, il est important qu’il soit bien adapté à la morphologie de la personne. Chargé, il ne doit pas excéder environ 20% du poids du porteur soit de 10 à 15 kg selon la personne.

 

Pour une randonnée à la journée, prévoir un sac de 30 à 40l environ qui doit pouvoir contenir selon la saison :

 

  • Un coupe-vent
  • Une veste polaire
  • Un poncho
  • Un tee-shirt de rechange
  • Des gants
  • Un bonnet
  • Une protection solaire
  • Lunettes de soleil
  • Une couverture de survie
  • Une frontale
  • Un couteau (pour achever les blessés...)
  • Un sifflet (au cas où la jolie randonneuse que l'on observe avec les jumelles soit hors de la portée sonore d'un souffle, ou tout simplement pour montrer aux marmottes que l'on peut siffler plus fort qu'elles...)
  • Une gourde ou poche à eau d’une contenance de 1 (pour la demi-journée) à 2l voir plus pour une randonnée d'une journée l'été.
  • Le pique-nique de midi
  • Les en-cas de type fruits secs ou autre pour les petites défaillances.
  • Une petite pharmacie personnelle (ampoules, piqûres d’insectes, médicament personnels...)
  • les papiers d’identité, la licence de randonneur, les coordonnées des personnes à prévenir "en cas de" et  un portable.

Le sac à dos et son contenu sont à adapter à la randonnée, à la saison et au randonneur lui-même. Certains équipements peuvent être mis en commun si l'on randonne en groupe.

 

Les chaussures

Il existe 4 types de chaussures qui toutes devront être imperméables, si possible respirantes avec une bonne accroche en semelle :

  • les chaussures basses de randonnées pour l'été sur des chemins sans difficultés et sans risque pour les chevilles,
  • les chaussures montantes, souples couvrant la cheville. Elles seront préférées aux chaussures basses dès que le terrain devient difficile. Elles protégent les chevilles des coups par exemple dans un pierrier.
  • chaussures  montantes qui dépassent largement la cheville avec une tige plus rigide. Sous réserve de les lacer très haut et assez serrées elles maintiennent la cheville et protège des torsions. À conseiller aux personnes fragiles des chevilles (entorses à répétition).
  • les chaussures montantes rigides (en général acceptant les crampons) à réserver pour la haute montagne.


Autres équipements

Les bâtons ne sont ni obligatoires, ni recommandés. Ils ont leur utilité dans certaines circonstances, par exemple lorsque le terrain est gras ou pour se maintenir en équilibre. Attention d'en d'autres circonstances ils peuvent au contraire être dangereux, par exemple s'il se coincent entre des rochers ou de gros cailloux. Donc à utiliser de façon éclairée et responsable (un coup de bâton ça fait mal)

Il en existe de nombreux modèles chacun ayant ses avantages.


Les guêtres sont bien pratiquent pour marcher dans la neige ou pour ne pas salir ses bas de pantalon.